Esper'arte c’est le projet d’une artisan-créatrice, Tania Enoff, qui collabore avec des producteurs brésiliens. Elle crée des bijoux et des objets d’art en Capim dourado, tout en soutenant le développement durable de la zone du Jalapào. Esper'arte propose un choix varié de bijoux et de créations artisanales réalisés à partir du Capim dourado, une fleur brésilienne naturellement dorée. Cette plante est une espèce endémique de fleur blanche à longue tige dorée (n.s : Syngonanthus nitens) qui appartient à la famille des sempre-vivas helichrysum bracteatum, communément connue sous le nom d' « immortelles » en France. Elle pousse uniquement dans les régions humides du Jalapào, aux confins de l'état Brésilien du Tocantins, frontalier de l'état du Piauì, de Bahia et du Maranhão. Dans cette région naissent les affluents des fleuves Tocantins, São Francisco et Parnaìba. La récolte de la plante s'effectue uniquement du mois de Septembre au mois de Novembre : c'est la période où les tiges arrivent à maturité et prennent leur éclatante couleur dorée. Pendant la récolte, les tiges sont prélevées sans les racines et les fleurs sont laissées sur place dans un souci d'assurer le renouvellement naturel et le cycle de vie de la plante. Les brésiliens cultivant le Capim Dourado, se sont regroupés en coopératives, structurant ainsi la vie économique de la région. C’est en effet, la principale ressource de ce territoire. Cette culture est valorisée au plan national et commence désormais à s’exporter avec succès à l'étranger. Cela fait du Capim dourado une matière durable, écologique et génératrice d'un travail éthique pour ses exploitants et revendeurs. Depuis 2005, la législation brésilienne protège le Capim Dourado et la population local qui en vit: la tige de la fleur doit être obligatoirement transformée sur le lieu de récolte afin de préserver les ressources des populations locales. C'est sous cette forme qu'Esper'arte travaille sa matière première en France pour créer sur place ses collections uniques.